Comment digitaliser sans déshumaniser ?

Quels process digitaliser ? Quelles précautions mettre en œuvre ? Pour tirer le meilleur profit de sa transformation digitale et éviter l’écueil de la déshumanisation, l’entreprise doit s’interroger sur la manière dont elle va exploiter les nouvelles technologies. Exemple de la mise en place d’un Applicant Tracking System (ATS) chez Axxis Intérim et Recrutement.

Les ATS se sont imposés comme les émancipateurs des ressources humaines. Ils permettent d’optimiser le processus de recrutement, de standardiser le système d’embauche et de disposer d’une meilleure vue d’ensemble des candidats pour ne sélectionner que les meilleurs. Grâce à l’ATS, l’entreprise construit un vivier de candidats de qualité que ses différentes entités peuvent partager et dans lequel elles peuvent facilement piocher. Enfin, l’entreprise dispose de statistiques pour identifier les canaux les plus efficaces pour trouver chacun des profils qu’elle recherche. Elle en tire un gain de temps et d’argent.

 

Identifier les moments clés de l’intervention humaine

Lorsqu’Axxis Intérim et Recrutement a souhaité digitaliser son process de recrutement, il était clair que la solution ne devait pas imposer une façon de faire, mais plutôt proposer différentes fonctionnalités adaptées à ce que l’entreprise désirait automatiser. Si des tâches répétitives de gestion et de traitement des données étaient automatisées grâce à l’ATS, les étapes clés du processus de recrutement ne devaient pas être dénaturées. Ainsi, les phases de dialogue avec le candidat, dans lesquelles le recruteur a une valeur ajoutée, ont été sanctuarisées.

 

Donner toute sa place à la relation humaine

L’entreprise économise un temps précieux en automatisant certaines étapes du recrutement mais, pour autant dans ce nouveau process, elle décide d’aménager un espace pour que l’échange productif avec le candidat soit préservé, voire renforcé. Axxis Intérim et Recrutement considère que l’avantage principal de la digitalisation du process est d’offrir plus de temps à ses chargés de recrutement pour se concentrer sur les moments-clés de leur quotidien, en passant moins de temps sur les tâches sans valeur ajoutée réelle. La digitalisation conduit ainsi l’entreprise à interroger la hiérarchie des tâches et à optimiser la réalisation de celles qu’elle considère comme cruciales. Mieux, en effectuant un focus sur leur valeur ajoutée,  l’exercice contribue à la valorisation des collaborateurs et les aide, si besoin était, à retrouver du sens à leur fonction.

 

S’orienter vers des relations gagnant-gagnant

Que le recruteur puisse reprendre plaisir à faire ce qui constitue le cœur de son métier plutôt que « perdre » du temps à  poster des offres d’emploi, traiter les mails de candidature, classer les CV, élaborer des statistiques…, est forcément une bonne chose. L’enjeu, cependant, est plus vaste. Il s’agit pour le recruteur de considérer ce temps supplémentaire dégagé comme un moyen d’accroître réellement sa connaissance et sa compréhension du candidat pour l’accompagner de la manière la plus efficace dans sa recherche d’emploi. Une relation de qualité permettra  par exemple d’envisager la trajectoire professionnelle du candidat et de lui proposer un parcours de montée en compétences. Face aux enjeux du marché du travail, la formation professionnelle est un axe clé pour augmenter l’employabilité des  candidats et créer les compétences requises pour accéder à des postes en tension.

Fort de ce constat, Axxis Intérim et Recrutement s’est doté il y a quelques années d’une direction de l’ingénierie de formation. Elle contribue à la bonne maîtrise des dispositifs de formation par les équipes en agences. Ainsi, au cours des entretiens avec le candidat, l’option de sa montée en compétences est systématiquement envisagée. Cela élargit le champ des possibles pour le candidat.  Sa relation avec le recruteur ne se cantonne plus à  valider sa capacité à occuper un poste en particulier, mais envisage de manière plus générale l’amélioration de son employabilité.

Un peu comme si une relation vivante était la condition nécessaire à une relation gagnant-gagnant !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin