Le CV est l’outil indispensable en vue de décrocher un entretien pour une embauche ou une mission. Il sera votre meilleur allié pour retenir l’attention du recruteur, à condition de respecter quelques règles de base. 

 

Bien construit, rédigé et présenté, votre CV suscitera l’intérêt d’un recruteur et l’incitera à vous rencontrer. Il faut pour cela accepter d’y passer du temps et intégrer des principes élémentaires. Le premier d’entre eux est incontournable, comme le rappelle Delphine Robert, chargée de mission RH chez Axxis Intérim et Recrutement : « Vous devez adapter votre CV en fonction de l’annonce sélectionnée ». Oubliez les documents envoyés en masse, privilégiez le ‘’sur mesure’’. Et pour connaître les fondamentaux d’un CV pertinent, suivez le guide.

 

Attractivité et honnêteté

Les recruteurs disposent de peu de temps pour passer en revue les CV reçus. Ils ne s’attarderont pas sur de longs documents rédigés avec une taille de police très petite et sans titre.

Votre CV ne doit donc pas dépasser une page. Si vous avez une longue liste d’expériences professionnelles, sélectionnez-les plus adaptées à l’annonce. Ce conseil vaut d’ailleurs pour tous les CV. Pour Delphine Robert en effet, « Le recrutement est une prise de risque aussi bien pour le candidat que pour le recruteur. Votre CV doit être rassurant, en mettant en avant de manière honnête, les compétences recherchées dans l’annonce. Les recruteurs analysent et exploitent chaque information mentionnée ». Inutile de tricher sur un niveau de langue ou une compétence, cela se révèlera contre-productif.

Prenez le temps de peser chaque mot et de vérifier l’orthographe. Puis suivez le conseil de Delphine Robert : « Faites relire votre CV par une personne extérieure et demandez-lui au bout de 40 secondes de noter les points marquants ».

Pour la lisibilité du document, optez pour une police de caractères simple de type Arial, Calibri, Cambria, Helvetica et une taille entre 10 et 12.

 

Votre présentation sur le CV

Le bloc regroupant les informations de base vous concernant doit être limité. Y figureront vos coordonnées postales, votre téléphone mobile, votre adresse mail et si vous disposez d’un véhicule. Si ce n’est pas le cas, renseignez le type de permis. À noter : les informations sur votre situation personnelle (célibataire, marié(e), nombre d’enfants) ne sont pas obligatoires.

Insérez votre portrait s’il est de bonne qualité. Pour Delphine Robert « mieux vaut ne pas mettre une photo si elle n’est pas valorisante. Oubliez le cliché pris lors d’un mariage, sur le canapé de votre appartement ou le selfie dans la voiture ».

En haut, au milieu, de manière visible, titrez votre CV avec le nom de votre métier associé éventuellement à une spécialité. Exemples : ‘’Soudeur TIG MIG’’ ‘’électricien industriel’’ « chauffeur SPL citerne », etc.

Si vous répondez à une annonce, le titre correspond au métier recherché. « Le titre, c’est un mot-clé, souligne Delphine Robert. Un recruteur effectue des recherches par mot- clé pour identifier les CV les plus pertinents.».

 

Deux rubriques essentielles

Le corps du CV est constitué de deux rubriques majeures : Expériences professionnelles et Formation. Seuls les jeunes diplômés mettront leur formation en premier. Dans les deux rubriques, débutez par les informations les plus récentes.

 

Expériences professionnelles

Soignez tout particulièrement cette partie, les expériences et missions réalisées font souvent la différence.

Indiquez la fonction occupée, le nom de l’entreprise, son secteur d’activité et la ville.

Valorisez les missions réalisées à cette occasion et les compétences mises en œuvre en utilisant si possible des verbes d’action : réaliser, créer, élaborer, finaliser…
Pour les fonctions commerciales, pensez à noter le CA généré ou la réalisation d’objectifs.

 

Formation

Écrivez le ou les diplôme (s) obtenu (s), avec les éventuelles mentions, le nom de l’établissement et la ville.

Les jeunes diplômés mentionneront leurs stages en précisant leurs réalisations.

Un jeune peu expérimenté indiquera utilement ses jobs d’été ou la garde d’enfants. Cela mettra en valeur son sens des responsabilités et sa motivation à travailler. Avec trois ou quatre ans d’expérience, indiquez les loisirs et les sports pratiqués.

 

La finalisation du CV

L’une des deux dernières rubriques liste les langues que vous parlez ou maîtrisez. Évitez de mettre le drapeau du pays, nommez plutôt la langue car elle peut faire partie des mots-clés recherchés par le recruteur. Notez votre niveau de manière honnête : courant ou notions.

Enfin, reste la rubrique appelée selon les cas ‘’Loisirs’’, ‘’Divers’’ ou ‘’Centres d’intérêt’’. Là aussi, l’honnêteté et la précision priment. Comme le rappelle Delphine Robert « écrire que vous aimez voyager donne peu d’indication. En revanche, préciser si vous réalisez des randonnées à l’autre bout de la terre en sac à dos, ou si vous séjournez en hôtel all inclusive en dira plus au recruteur sur votre personnalité ».