Découvrez le métier d’électricien

L’électricien est un acteur incontournable du BTP. Il intervient dans des domaines très diversifiés, et dans des chantiers de toute taille. De la maison individuelle à la voie publique, l’alimentation électrique est indispensable à notre confort et à notre sécurité quotidienne.

 

En quoi consiste le métier d’électricien ?

 

L’électricien bâtiment ou électricien EP (éclairage public) a pour mission d’assurer l’alimentation électrique d’un édifice, d’un réseau ou d’une structure. Il intervient la plupart du temps en second œuvre, en coordination avec les autres corps de métier présents sur le chantier. Il procède aux travaux d’installations électriques et au raccordement des appareils électriques. L’électricien peut travailler dans divers bâtiments : logements, locaux professionnels ou édifices publics, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation.

S’il s’agit d’une construction, l’électricien étudie tout d’abord les plans et schémas établis par le bureau d’études ou l’architecte en charge du projet. Il passe alors à la pose des éléments : câbles, armoires électriques, interrupteurs, prises. Il installe également les équipements (chauffage par exemple). Il raccorde ensuite l’installation électrique aux appareils du bâtiment mais aussi au réseau extérieur de distribution. Lorsque la phase d’installation est terminée, l’électricien teste le bon fonctionnement et la conformité de l’ensemble. La dernière étape est celle de la mise en service, à laquelle l’électricien assiste sous la direction du chef de chantier. Son travail ne s’arrête pas là, car il est appelé à intervenir tout au long de la vie du bâtiment pour des opérations de maintenance de l’installation électrique.

S’il s’agit d’un chantier de rénovation, il effectue le diagnostic électrique et les travaux de mise aux normes de sécurité. Dans une installation ancienne, ces travaux sont indispensables pour éviter tout risque d’incendie, d’électrisation ou d’électrocution. Ils constituent également une obligation légale. Si nécessaire, l’électricien déposera donc une partie ou la totalité de l’ancienne installation électrique, et la remplacera par une nouvelle.

 

Les compétences de l’électricien

 

Compétences techniques

Les gestes couramment effectués par l’électricien sont les suivants :

  • Il trace des cheminements simples ou complexes.
  • Il réalise des saignées.
  • Il doit être capable non seulement de fixer mais aussi de fabriquer des supports simples (équerres…).
  • Il pose et façonne des chemins de câbles, des goulottes ou des tubes en acier.
  • Il tire des câbles de manière manuelle ou mécanique. Ces câbles peuvent être traditionnels ou spécifiques (résistant au feu, fibres optiques, coaxiaux, informatique, téléphonie, etc.).
  • Il réalise des prises de terre.
  • Il met en place coffret, tableau ou armoire électrique.
  • Il installe des petits appareillages basse tension : prises de courant, appareils d’éclairage, de commande, de coupure, de chauffage. Il peut aussi être amené à installer de gros appareillage, tel qu’un poste de transformation par exemple.
  • Il fabrique des pièces en atelier ou sur site.
  • Il raccorde câbles, conducteurs, instruments de mesures et capteurs.
  • Il contrôle et teste les circuits.

L’électricien peut choisir de se spécialiser dans un domaine en particulier : éclairage, confort thermique, réseaux communicants, sécurité. En fonction de son choix, il installera des liaisons informatiques, des systèmes de vidéosurveillance ou d’alarme, des systèmes de chauffage ou de climatisation.

Depuis quelques années, les avancées permises par la domotique ouvrent de nouvelles perspectives aux professionnels de l’électricité. La démocratisation des nouvelles énergies, avec les panneaux photovoltaïques notamment, constitue également un marché croissant pour les électriciens.

 

Savoir-être

Sur un chantier, l’électricien devra faire preuve de sang-froid et de précision. Au quotidien, le respect des règles de sécurité est également fondamental. Un bon professionnel saura gérer les imprévus et tenir les délais impartis, tout en conservant de bonnes relations dans l’équipe.

Rigueur et capacité d’analyse sont également de mise.

 

Quelle formation pour devenir électricien ?

 

Les formations permettant d’accéder au métier d’électricien sont nombreuses, du CAP à Bac +2 :

Niveau CAP

  • CAP électricien,
  • CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques,
  • CTM (certificat technique des métiers) installateur en équipements électriques,
  • BCP (brevet de compagnon professionnel) installateur en équipements électriques,
  • CQP (certificat de qualification professionnelle) électricien monteur installateur courants faibles.

Niveau Bac

  • Bac pro MELEC (métiers de l’électricité et de ses environnements connectés),
  • Bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants,
  • BP (brevet professionnel) électricien,
  • BTM (brevet technique des métiers) installateur en équipements électriques,
  • TP (titre professionnel) technicien d’équipement et d’exploitation en électricité.

Niveau Bac +1

  • MC (mention complémentaire) technicien en énergies renouvelables, option énergie électrique ou énergie thermique,
  • FCIL (formation complémentaire d’initiative locale) technicien électricien installateur en éclairage performant.

Niveau Bac +2

  • BTS FED (fluides énergies domotique),
  • BTS électrotechnique.

 

Les habilitations électriques

Pour exercer, l’électricien doit pouvoir justifier d’habilitations à jour. Depuis l’instauration en 2012 de la norme NF C18-510, elles sont obligatoires pour tout professionnel évoluant dans un environnement électrique. Ces habilitations ne se substituent pas au diplôme initial, elles doivent être obtenues en complément. Délivrées par l’employeur, elles sont obtenues après une première formation pour une durée de 3 ans. À L’issue de ces 3 ans, l’employé devra suivre un recyclage périodique afin de renouveler son habilitation.

Il existe de nombreuses habilitations. Pour information, la première lettre indique le domaine de tension concerné :

– B : installation basse tension ou très basse tension ;

– H : installation haute tension.

 

Salaire

Un électricien débutant commence par gagner le SMIC. En moyenne, les salaires mensuels bruts sont les suivants :

  • 1 à 5 ans d’expérience : jusqu’à 1 800 €,
  • 5 à 10 ans d’expérience : environ 2 000 €,
  • + de 10 ans d’expérience : jusqu’à 2 500 €.

Après plusieurs années d’expérience, un électricien peut choisir de faire évoluer sa carrière vers d’autres types de postes. S’il souhaite exercer davantage de responsabilités, il peut devenir chef d’équipe ou bien chef de chantier. Autre possibilité : travailler au sein d’un bureau d’études. Enfin, il peut tout simplement choisir de rester électricien et de s’établir à son compte.

 

Axxis Intérim et Recrutement recrute et délègue régulièrement des électriciens que ce soit dans ses agences adressant le secteur BTP ou dans son agence spécialisée Electricité basée au 67 rue Boileau, 69006 Lyon (04 72 83 90 60).

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin