Ordinateur fixe, ordinateur portable et smartphone sont désormais nos outils de travail au quotidien. Rappel des règles à respecter pour travailler en toute sécurité.

 

1 – Choisissez bien vos mots de passe

Il s’agit tout d’abord de trouver non pas « le », mais « les » mots de passe adéquats. En effet, il est plus sûr d’avoir un mot de passe différent pour chaque compte, application ou appareil. Par conséquent, n’utilisez jamais le même mot de passe pour votre messagerie personnelle et votre messagerie professionnelle. Les gens qui vous connaissent ne doivent pas être capables de deviner vos mots de passe. Pour cela, évitez les noms ou dates de naissance de vos enfants, votre anniversaire etc. Bien évidemment, les mots de passe du type « Bonjour2019 » ou « 12345678 » sont à proscrire absolument.

Et même si l’exercice est fastidieux, n’oubliez pas de les renouveler régulièrement !

 

2 – Soyez à jour

Vérifiez régulièrement que le système d’exploitation et les logiciels de votre ordinateur sont bien à jour. Les logiciels obsolètes sont la porte d’entrée aux attaques informatiques de type Ransomware et Cheval de Troie. Les mises à jour existent principalement dans le but de corriger les failles de sécurité existantes. Ne pas se mettre à jour équivaut donc à accumuler ces failles de sécurité sur son ordinateur. Pour ne pas oublier, configurez vos logiciels afin que les mises à jour se fassent automatiquement. En cas de mise à jour manuelle, utilisez uniquement le site officiel de l’éditeur du logiciel.

 

3 – Faites des sauvegardes régulières

On ne le répètera jamais assez, les sauvegardes sont indispensables à plus d’un titre. Elles protégeront vos données en cas de piratage, de panne informatique, et même de vol de votre ordinateur. Il existe maintenant de nombreux types de stockage possibles : disque dur externe, serveur, clé USB, cloud. N’hésitez pas à multiplier les supports afin de parer à tous les incidents possibles. Astreignez-vous à faire des sauvegardes régulièrement afin de garder l’esprit tranquille. Vous pouvez même les programmer, la nuit de préférence.

 

4 – Vérifiez la fiabilité de vos clés USB

Quoi de plus pratique qu’une clé USB pour stocker rapidement une partie de ses données ? Les clés USB sont certes très prisées, mais attention à leur utilisation. Une clé USB infectée pourra transmettre un virus à chaque appareil sur lequel on la connecte. Les conséquences sur un réseau d’entreprise peuvent donc être désastreuses. Au moindre doute sur la provenance ou le contenu de votre clé USB, faites-là examiner par un expert informatique. Pour lutter contre cela, de nombreuses clés USB contiennent déjà des anti-virus. Il existe également des modèles de clés USB cryptées, qui protègeront vos données sensibles en cas de vol.

 

5 – Utilisez un réseau Wi-Fi protégé

Pour les travailleurs nomades ou pour les déplacements professionnels ponctuels, il est essentiel de pouvoir accéder au Wi-Fi. Le Wi-Fi est de plus en plus présent, surtout dans les lieux publics. C’est extrêmement pratique, mais aussi potentiellement dangereux. En effet, ces connexions Wi-Fi sont publiques, et aucune authentification n’est nécessaire pour y accéder. C’est donc l’endroit rêvé pour les pirates informatiques, car ils peuvent accéder très facilement aux appareils non sécurisés. Les 2 principales menaces sont l’accès aux données contenues dans votre ordinateur, et l’installation de logiciels malveillants. Pour les contourner, il y plusieurs solutions. Vous pouvez utiliser une connexion VPN (réseau privé virtuel) qui va chiffrer vos données et donc les sécuriser. Si ce n’est pas possible, désactivez l’option de partage dans les paramètres de votre ordinateur. Désactivez aussi le Wi-Fi quand vous ne l’utilisez pas.

 

6 – Attention aux liens sur lesquels vous cliquez

D’une manière générale, il faut toujours réfléchir avant de cliquer sur un lien, surtout s’il se trouve dans un mail. Regardez bien l’adresse url. S’il y a une faute ou un terme qui vous semble suspect, ne cliquez pas. Les virus peuvent se télécharger en cliquant sur un lien. Si vous avez déjà cliqué et qu’un programme demande à être téléchargé, refusez-le sans tarder. Par mesure de sécurité, naviguez uniquement sur des sites dont l’url commence par https:// et non http://.

 

7 – Limitez la diffusion d’informations personnelles

Gardez en tête que les informations que vous diffusez restent sur Internet sans limite de temps. Elles sont également potentiellement accessibles à tous. Ainsi, mieux vaut réfléchir à 2 fois avant de publier des informations sensibles. Par exemple, ne diffusez jamais vos coordonnées sur un forum. Ne saisissez vos coordonnées bancaires que sur un site dont vous êtes sûr à 100%. Si vous avez le moindre doute, vérifiez bien l’adresse url et l’extension. Veillez également à ne pas mélanger informations personnelles et professionnelles. Garder une frontière imperméable entre les deux limitera les dégâts en cas de piratage ou de vol de données.

 

8 – Faites preuve de sens critique

Il est la plupart du temps facile d’identifier un mail indésirable provenant d’un expéditeur inconnu. Mais les hackers ont parfois recours à des techniques beaucoup plus insidieuses. Si vous recevez un email d’un de vos contacts avec un objet en anglais ou des fautes d’orthographe, méfiez-vous ! Il est possible que votre contact se soit fait pirater son compte, et que le pirate utilise son identité. N’ouvrez surtout pas le mail et tentez de joindre votre contact par téléphone. Vous ferez ainsi d’une pierre deux coups, en le prévenant qu’il a été victime d’une attaque.

 

9 – Attention aux extensions de pièces jointes

La transmission des virus par pièce jointe est souvent la principale voie d’infection. Quelques précautions s’imposent donc. Tout d’abord, n’ouvrez jamais les pièces jointes provenant d’expéditeurs inconnus. Ensuite, soyez extrêmement vigilant lorsqu’il s’agit de programmes exécutables. Quelques exemples : .exe, .cmd, .bat, .msi, .scr. Attention également aux pièces jointes de type zip et .rar.

À savoir : Pour protéger ses utilisateurs, Outlook bloque automatiquement certains types de pièces jointes (fichiers .exe, .com, .app, .pif, .prg…). C’est valable pour l’envoi mais aussi la réception des emails.

 

10 – Gardez toujours un œil sur vos appareils

L’utilisation des smartphones et des ordinateurs portables s’est tellement démocratisée ces dernières années que leur utilisation est devenue banale. Mais la valeur marchande de ces appareils, elle, ne s’est pas banalisée, et ils représentent un budget non négligeable ! Ne laissez donc jamais traîner votre portable ou votre smartphone, même pour une minute. En déplacement, gardez-les toujours avec vous. Ils doivent rester dans votre champ de vision.

Petite astuce : collez une pastille de couleur ou un sticker pour personnaliser votre ordinateur. Il sera alors reconnaissable au premier coup d’œil, sans risque d’hésitation.

 

Mettez ainsi toutes les chances de votre côté pour réduire les risques liés à la cyber sécurité !

  • Partager